Echelles et Serpents

 Echelles et Serpents

Son origine vient d'un jeu Hindou, appelé le moksha-patamu, auquel on attribue une finalité didactico-religieuse. D'un point de vue symbolique, ce jeu qui à l'origine s'appelait « serpents et échelles » représente le parcours moral que l'on gravit tout au long de la vie avant d'atteindre le ciel. Le chemin est raccourci par le courage et les bonnes actions (échelles) et allongé par le mal et le vice humain (serpents).

Le jeu

Jeu de parcours – nombre illimité de joueurs (ils doivent seulement avoir un pion d'une couleur différente)

Règle du jeu

On se déplace suivant le résultat obtenu par le lancement d'un dé. Pour pouvoir commencer, chaque joueur doit obtenir un 6. Alors il relance le dé et avance son pion d'autant de cases que de points.

Si un pion tombe dans une case avec une tête de serpent, il doit redescendre, suivant le corps du serpent, jusqu'à la case où commence sa queue.

Si un pion tombe dans une case où se trouve le pied de l'échelle, il doit monter en haut de l'échelle.

Si un joueur fait 6, il relance le dé.

Le gagnant est celui qui arrive le premier à la case 100. Cependant le dernier lancement de dé doit conduire le pion jusqu'à la case finale, si le nombre de points obtenus est supérieur à celui qui était nécessaire, le pion reculera d'une case par points excédant.

Nombre de pièces

1 plateau

points de différentes couleurs

1 dé

Tailles

Longueur :   88                          Largeur :    88                      Epaisseur :   6