Participation des habitants

Ce que nous dit la CAF

Le centre social doit susciter la participation des usagers et des habitants à la définition des besoins, à l’animation locale, aux prises de décisions les concernant.

Cette participation pour être effective peut prendre des formes diverses. Elle est mise en œuvre au moyen d’actions, d’activités et de services conçus et réalisés avec le concours des habitants.

 

Une idee un projet

 

Ce que nous disent les habitants

« Faire ensemble une activité culturelle avec des personnes que par ailleurs je n'aurais pas forcément envie de connaître. Cela me permet de passer outre mes préjugés. Il s'agit donc essentiellement d'un enrichissement personnel. D'une pierre deux coups : cela me permet de donner un coup de main pour le bien de la communauté, le groupe d'amis, le centre socioculturel, la commune, le canton... et d'autres pays »

La participation des habitants : le coeur même du projet

On ne peut pas parler de Centre Culturel et Social sans se poser la question de la participation des habitants. Cette participation des familles au fonctionnement et à l’animation du centre se fait sous différentes formes :

  • Participation aux activités nombreuses proposées par le centre : elle est liée à l’intérêt du participant pour telle ou telle activité, souvent celle qui l’a fait venir au centre ; cette participation est à maintenir de manière à fixer l’adhésion au centre;
     
  • Participation aux activités autres que celles pour lesquelles on fréquente régulièrement le centre : par exemple, participer à un petit déjeuner, une soirée « Rendez-vous du comptoir » ou une auberge espagnole pour un membre de la chorale, de la danse ou d’un groupe de percussions, ou pour les membres de la famille d’un jeune du Réso Ados;
     
  • Participation d’adhérents à l’animation bénévole d’activités : atelier informatique, animation de soirées jeux, guitare, petits déjeuners, atelier cuisine;
     
  • Participation des adhérents au conseil d’administration et aux commissions qui peuvent être créées;
     
  • Participation des familles aux différents projets et différentes manifestations : Printemps des familles (un week-end), Burkin’Arts (un an de préparation et dix jours de festival), Beaub’Arts (deux semaines) ; ce sont environ 100 adhérents qui sont mobilisés sur ces événements tout au long de l’année.
     

Toutes ces participations, qu’elles soient ponctuelles ou sur la durée, sont le ciment du centre culturel et social ; elles sont porteuses des valeurs du centre et nos plus fidèles ambassadeurs vis-à-vis de l’extérieur.

Toutefois, nous souhaitons une transversalité plus importantes dans la participation aux événements du centre culturel et social. Quelques préconisations ont été rassemblées ; elles relèvent de l’organisation, de la communication (formelle et surtout informelle) :

  • remettre en début d’année un courrier aux intervenants rappelant ce qu’est un centre culturel et social, c’est-à-dire un lieu d’échanges et de partage.
     
  • informer régulièrement au sein de chaque activité de ce qui se fait ailleurs (en particulier en début de trimestre avec la plaquette « Parenthèse », annonçant les rendez-vous du trimestre);
     
  • Demander aux administrateurs de rencontrer les différents groupes d’activités, organiser des « Auberges espagnoles » à plusieurs activités pour créer les rencontres.

 

 

Date de dernière mise à jour : 23/06/2015