Autonomie

Ce que nous dit la CAF

Le centre social doit susciter la participation des usagers et des habitants à la définition des besoins, à l’animation locale, aux prises de décisions les concernant.

Cette participation, pour être effective, peut prendre des formes diverses.

Le Centre Culturel et Social a pour vocation de contribuer au partenariat local et de susciter son développement.

 

Lsf 2

 

CE QU'EN PENSENT LES PARTICIPANTS

J'ai participé au projet "Bulles de Rêves" et je suis partie au Burkina Faso avec le Réso-Ados. depuis nous avons créé une association SAKADE pour monter un spectacle musique et cirque. Hubert le directeur du Réso-Ados nous accompagne, nous conseille pour que le projet avance 

Marie

Permettre à l’individu de pouvoir être porteur de projet
 

Motivation Conception Réalisation

 

L’épanouissement et la réalisation de la personne passent par ces trois étapes. L’association, par le mode de fonctionnement qu’elle adopte, doit permettre à chacun de pouvoir s’essayer, s’éprouver  et ainsi progresser.

Ces trois points nous semblent essentiels dans la construction de l’individu. Ils permettent d’accéder à l’autonomie, à la responsabilisation, à la prise de position.

C’est la source de la reconnaissance sociale que chaque personne est en droit de  revendiquer.

Pour autant il est nécessaire de pouvoir accompagner chacun dans cette construction en offrant les moyens dont disposent l’association. Cet accompagnement peut se décliner sous plusieurs formes : il peut être matériel, financier, spatial, temporel et il est avant tout humain.

L'objectif est donc ici de permettre à chacun de proposer un projet et de l'encourager à le réaliser. L'équipe du Centre Culturel et Social se positionne en tant qu'accompagnateur.

Bien sûr il est rare que des individus viennent spontanément proposer des projets. Bien souvent, il s'agit de personnes participant déjà à des activités proposées par Tôtout'Arts qui souhaitent développer cette activité, aller plus loin…

Les animateurs visent donc le développement de projets au sein même des activités, avec pour objectif que les participants puissent s'investir au maximum dans ceux-ci.

Certaines activités se sont même autonomisées. Par exemple, la première batucada créée par Tôtout'Arts est maintenant une association indépendante. Les participants ont souhaité s'investir davantage dans la vie de leur atelier.

En 2012 nous avons terminé le projet Bulles de Rêve (spectacles d'adolescents mêlant cirque, musique et vidéo) par un voyage au Burkina Faso. Durant l'été 2014, quelques-uns de ces jeunes ayant participé à ce projet, devenus adultes, ont venus nous voir afin de nous proposer un nouveau projet : ils souhaitent créer leut compagnie et faire un nouveau spectacle. Nous leur avons donc proposé de créer une association : SAKADE. Cette association est aujourd'hui créée, le spectacle est en bonne voie et les jeunes sont plus motivés que jamais. Les animateurs de Tôtout'Arts les accompagnent aussi bien dans les démarches administratives (création de l'association, ouverture du compte en banque, recherche de financement…) que dans la création artistique.

Autre exemple de cette volonté de voler de leurs propres ailes : l'atelier langue des  signes. Cette atelier fonctionne depuis  2010 sur le Centre Culturel et Social. Les participants ont souhaité aller plus loin et se sont constitués en association : PLAISIR DE SIGNES. Nous les avons accompagnés dans les démarches et mettons à leur disposition une fois par mois une salle afin de retrouver leurs adhérents.

Cela montre bien que l'objectif d'autonomisation ne concerne pas uniquement les enfants et les jeunes. Le Centre Culturel et Social se propose donc d'être un lieu du possible !

Date de dernière mise à jour : 23/06/2015