PROJET DE LA CUISINE PARTICIPATIVE

Nos objectifs

Créer du lien social

Favoriser les rencontres entre habitants de tous âges et de toutes origines sociales et culturelles
Etre un lieu d’information et d’animation locale
Favoriser la citoyenneté et accompagner les initiatives
Dynamiser le tissu associatif local
L'espace "cuisine participative" sera un lieu convivial où les habitants pourront se retrouver autour d’un repas. Cependant la cuisine participative n’est pas un « simple » restaurant.

La "cuisine participative" sera un équipement social et culturel de proximité doté d’un fonctionnement citoyen et d’une gestion écologique intégrée. Avec des objectifs à la fois sociaux, culturels et économiques, le restaurant associatif solidaire préfigure un nouveau type d’acteur du développement social sur un territoire.

Un lieu convivial ouvert à tous

La "cuisine participative" proposera aux habitants un lieu convivial de proximité et un lieu de diffusion des informations concernant le territoire.

Notre objectif principal est de pouvoir faire de cette "cuisine participative" un lieu de mixité sociale et générationnelle, qui soit attractif aussi bien pour les adultes, les jeunes et les actifs que pour les retraités, les chômeurs, les familles, et les « inactifs »…

La "cuisine participative" sera aménagé pour que chacun puisse y trouver sa place et des partenariats seront mis en place pour en favoriser l’accès aux personnes les plus isolées. Principalement destiné aux habitants du territoire, la "cuisine participative" se veut un lieu ouvert sur l’extérieur en termes de fréquentation, d’échanges et de partenariats.

Cette réaliation est financée avec le concours de la  CAF du Gard

caf-gard

Une programmation basée sur les initiatives

A partir des initiatives des habitants et des partenaires locaux, une programmation hebdomadaire  d’activités et d’animations sera établie.

A ce jour, un atelier cuisine "les marmit'arts est proposée par des intervenants bénévoles, a raison d'une fois par semaine. Cette activité (voire d'autres à venir)  est envisagée comme supports à la création de liens entre les habitants et comme facilitant la parole et les échanges.

Autour du faire ensemble : ateliers cuisine, ateliers parents/enfants, gouter avec le réso-ados
Autour de la culture : expositions, projections, chorale, théâtre, lectures, contes, Rendez vous du comptoir
Autour de la convivialité : soirées thématiques, apéros dégustation, goûters…
Autour de soirées-débat: rencontres entre parents, projet de quartier, petits déjeuners café-littéraire
Autour de l’échange : échange de biens, de services, de savoirs, de compétences et de conseils. Cette dimension d’échange pourra se traduire au sein du S.E.L existant déjà sur l'association .

Un projet d’économie sociale et solidaire

Poursuivant un objectif social, le restaurant sera également un lieu d’activité économique. Il respecte les grands principes de l’économie sociale et solidaire, 

Le choix de l’économie locale

Par le choix de ses approvisionnements en marchandises (agriculture locale, biologique, commerce équitable) la "cuisine participative" entend soutenir les producteurs et coopératives locales et les commerces du quartier et participer à une dynamisation du tissu commercial local.

Dans la mesure où il concilie des objectifs sociaux, économiques et écologiques et qu’il s’appuie sur une démarche participative, la "cuisine participative" est un projet de développement durable au sens propre.

Une gestion écologique intégrée

Nous souhaitons faire de ce lieu un équipement collectif dans la mise en pratique du développement durable à différents niveaux :

approvisionnement en produits issus principalement de circuits courts, promotion de l’agriculture locale par l’achat des produits à une AMAP
proposition de repas équilibrés préparés avec des produits frais 
achat et utilisation de matériels d’occasion « durables »
tri des déchets et gestion d’un compost collectif
développement de l'activité du nect'arts jardin collectif de l'association

Cette réaliation est financée avec le concours de la  CAF du Gard

caf-gard

Un fonctionnement citoyen et participatif

La co-construction

L’organisation de la démarche participative devra associer les habitants dès les prémices du projet.

La co-animation

Les habitants et les associations partenaires seront les principaux animateurs de la vie de la cuisine participative, par la mise en place de leurs initiatives d’ateliers. Identifier les besoins, les envies, susciter le projet, mettre en relation, accompagner les initiatives, seront parmi les missions des salariés de l’association.

La co-gestion

Parmi les adhérents fréquentant le restaurant associatif, un « comité cuisine» sera créé. Ce groupe de bénévole se répartira en commissions thématiques et participera avec le bureau de l’association à la gestion du restaurant

La complémentarité des acteurs

Nous souhaitons être partie prenante d’un réseau de partenaires que nous participerons à développer. L’objectif est de valoriser ce qui se fait sur le territoire, de créer des partenariats avec les structures culturelles, sociales, éducatives, et institutionnelles, et à terme de pouvoir construire ensemble des réponses adaptées aux besoins du territoire.

La mutualisation des moyens

Le local dde la "cuisine participative" se veut être également un outil de mutualisation pour les petites associations, notamment celles qui sont moins structurées et/ou qui ne disposent pas de local.

Il pourra être mutualisé pour :

diffuser l’information
proposer un lieu de réunion
organiser des évènements à destination des habitants – organiser des rencontres entre associations
Certaines compétences pourront également être mutualisées pour accompagner les petites associations ou les groupes d’habitants.

Cette réaliation est financée avec le concours de la  CAF du Gard

caf-gard

Fiche synthèse

Le management du projet

Le projet de la "cuisine participative" est porté par le centre social et culturel Tôtout'Arts

Le bureau de l’association fixe et valide les grandes orientations du projet.

Les salariés de l'association en lien avec le "comité cuisine" de l’association assure le montage du projet, l’accompagnement et la coordination de la démarche participative, le développement des partenariats locaux et institutionnels, la gestion administrative du restaurant.

Le comité de pilotage formé d’habitants investis dans le projet sera en charge du suivi de la structure, et se répartira les responsabilités dans plusieurs commissions.

Moyens humains

– Accueil d’un(e) jeune en service civique Volontaire
– Bénévoles actifs de l’association, investis au sein du comité de gestion et/ou dans la mise en place d’activités/animations.

Les  locaux

– Local de 100 m² en rez-de-chaussée avec ouverture large sur l’extérieur

– Pièce d’environ 70 m², cuisine 25 m², sanitaires 10m²

Moyens techniques

– Location du local
– Travaux d’aménagement
– Achat du matériel nécessaire au démarrage de l’activité (mobilier, frigos, percolateur, pianos, vaisselle…)

Résultats attendus

D’un point de vue plus général, nous attendons dde la "cuisine participative" de quartier qu’il participe à

– un lien social plus fort entre habitants et générations
– être au  service du mieux vivre ensemble
– une plus forte participation des habitants à la vie publique
– la promotion des circuits-courts
– la création d’un réseau actif de partenaires locaux

Cette réaliation est financée avec le concours de la  CAF du Gard

caf-gard

Date de dernière mise à jour : 23/09/2016