Familles

famillefinal.jpg

Il s’agit de développer l’activité d’un véritable secteur en direction des familles et avec elles. Cet activité matérialise la dimension globale du centre social et culturel et participe d’une forme motrice importante aux activités de la structure.

Ce pôle doit tout particulièrement travailler les enjeux d’implication et de participation des habitants, les contenus culturels et éducatifs. Il s’agit de développer des actions spécifiques autour de projets particuliers et réguliers, des activités culturelles et de loisirs, des moments conviviaux, des sorties des soirées des ateliers familiaux… Ce secteur d’activité doit être un important support à la sollicitation de partenariat multiple avec d’autres associations et favoriser les engagements bénévoles et militants.

Le centre social et culturel doit développer ses fonctions d’accueil et d’accompagnement des usagers et des habitants. Il doit être un lieu ouvert où l’on puisse se rencontrer, se renseigner, être aidé si nécessaire.

  • Action autour de la parentalité

Les parents sont les premiers acteurs éducatifs des jeunes générations et doivent toujours mieux pouvoir exercer cette responsabilité. Le centre social et culturel doit pouvoir y contribuer en laissant ses pratiques éducatives constamment ouvertes à l’implication la plus large de la population. « Faire ensemble », réfléchir et conduire des projets, prendre en main ensemble des actions de loisir, d’éducation, d’accompagnement scolaire des enfants… participent à ce processus.

Ce travail sur la parentalité peut s’appuyer sur les actions familles et enfance du centre social. Il doit être une préoccupation constante et nécessite qu’au sein du centre social et culturel existent des espaces où les parents puissent se rencontrer, construire des échanges, vivre des activités et des initiatives.

  • Dimension intergénérationnelle

Le centre social et culturel doit favoriser les liens entre les générations. Nous n’avons pas vocation à cloisonner nos actions en direction des tranches d’âges de la population mais au contraire à rechercher, à créer des liens, des rencontres, des passerelles entre tous. Ces liens existent dans notre société même s’ils sont parfois distendus et le centre social doit contribuer et favoriser leur développement. C’est aussi dans cette dimension intergénérationnelle de nos actions que se forgent des apprentissages, que se transmettent des expériences, que se construisent des repères communs qui participent au développement humain. Cette dimension intergénérationnelle anime les pratiques d’activités famille, le travail sur la parentalité, les soirées et les rencontres organisées.

Cette dimension intergénérationnelle doit pouvoir être présente de manière constante et transversale dans l’ensemble de la vie et de l’activité du centre social.

Date de dernière mise à jour : 16/09/2016