Chômage, l’éternel retour ?

Chômage, l’éternel retour?

Second opus de DECHIFFRAGE,une revue économique résolument Européenne

le 10 janvier 2014 à 20h30 au Renc'Arts

 L’Europe compte aujourd’hui plus de 26 millions de chômeurs… Ce record signe un triple échec : économique, social et politique. Mais il remet  aussi sur le devant de la scène de vieilles interrogations. Quelles sont les causes du chômage ? Faut-il l’imputer, comme le suggère la théorie  aujourd’hui dominante, à un manque de flexibilité ou à un coût du travail trop élevé ? Pas plus que le progrès technique ou la mondialisation, ces  explications ne rendent compte de la diversité des expériences européennes en la matière. En réalité, l’Europe est embarquée dans une crise  qu’elle n’a pas vraiment combattue jusqu’ici et qu’elle a même aggravée par ses politiques d’austérité. Pour s’en sortir et faire réellement  reculé le chômage, c’est à un nouveau régime de développement qu’il faut réfléchir. Pour certains, l’économie verte, qui consiste pour  l’essentiel à remplacer des énergies non renouvelables par du travail humain, pourrait en être le pivot. Pour d’autres, c’est d’un nouveau  partage du travail que viendra le salut.

 Comme le précédent, ce deuxième volet de Déchiffrage convoque archives décalées, animations originales, entretiens et reportages, pour rendre plus intelligibles les mécanismes du chômage de masse et les solutions qui pourraient lui être opposées. Conjuguant l’expertise et la pédagogie, l’explication et la provocation, il donne la parole à de nombreux spécialistes européens : Michel Aglietta, Philippe Askenazy, Tito Boeri, Peter Bofinger, Gerhard Bosch, Gilbert Cette, David Graeber, Andreu Misse, Bruno Palier, Mario Pianta… Ils nous emmènent de Malaga à Copenhague en passant par Milan et la vallée de la Drôme.   

Un film de Jacques Goldstein et Anne Kunvari

Durée : 77’

Une production Arte France, Les Films d’Ici 2, Alternatives Economiques

Commentaire dit par Alexandra Ben Saïd (On n’arrête pas l’éco / France Inter)

Diffusion sur arte le mardi 4 février en soirée

Renc'Arts LES ANGLES